CNRS-UChicago ” PhD Forum ” : des projets de doctorat conjoints transatlantiques qui renforcent la collaboration internationale

Dans le domaine scientifique, la collaboration est la pierre angulaire des découvertes et des innovations. Ce concept s’est reflété dans le récent ” PhD forum ” organisé par l’Université de Chicago et le CNRS, dans le cadre de leur International Research Center pour la découverte scientifique fondamentale (IRC Discovery) et de leurs initiatives en matière de programmes de doctorat conjoints. Le forum, qui s’est tenu le 1er décembre, a témoigné de l’excellence académique des projets de thèse entrepris par les étudiants et leurs chercheurs principaux (PIs – Principal Investigators), ainsi que de l’engagement durable des deux institutions à encourager les partenariats interdisciplinaires et à faire progresser les connaissances dans divers domaines.

Quelques-uns des 55 participants à l’atelier du vendredi 1er décembre.
© Sylvette Tourmente/CNRS

À la base, l’IRC Discovery représente un cadre global visant à orienter les efforts de collaboration entre l’Université de Chicago et le CNRS. Le centre, lancé à la fin de l’année 2022, fournit un cadre pour formaliser, nourrir et étendre le paysage de la collaboration entre ces grandes institutions. Au cœur de ce partenariat structurant se trouvent des disciplines prioritaires identifiées comme stratégiques pour la collaboration : les sciences humaines et sociales, la biologie et la physique quantique.

En particulier, l’IRC Discovery soutient et promeut des programmes de doctorat conjoints, favorisant un environnement où des cohortes d’étudiants du CNRS et de l’Université de Chicago, aux côtés de leurs chercheurs principaux, s’engagent dans des efforts de recherche collaborative. Lancés en 2019, ces programmes de thèses conjoints sont devenus un rendez-vous annuel, facilitant les collaborations entre deux équipes de part et d’autre de l’Atlantique. Le financement fourni par le CNRS et l’Université de Chicago permet à ces équipes d’effectuer des visites de recherche afin de poursuivre des objectifs scientifiques communs.

Dans l’esprit du tout premier forum organisé en 2021, le récent forum en ligne 2023 a servi de plateforme dynamique, invitant les étudiants des deux institutions impliqués dans des projets communs à présenter succinctement et à délibérer sur leurs sujets de thèse dans un délai de 180 secondes. Des projets divers, couvrant la biologie, la chimie, l’écologie, l’environnement et l’ingénierie, ont mis en évidence les multiples facettes de la recherche collaborative. Alain Schuhl, directeur général délégué à la science du CNRS, Juan de Pablo, vice-président exécutif pour la science, l’innovation, les laboratoires nationaux et les initiatives mondiales de l’université de Chicago, des représentants de la direction Europe et international du CNRS en France et de la division des relations internationales de l’université de Chicago, le bureau du CNRS à Washington D.C. et les chercheurs principaux des étudiants ont également assisté aux présentations des étudiants. Au total, 55 participants de France et des États-Unis ont assisté à l’atelier.

L’événement a également été l’occasion d’entendre d’anciens étudiants parler des différentes voies qu’ils ont empruntées après avoir terminé le programme conjoint de doctorat. Les présentations de Joaquim Iguaz, actuellement chercheur postdoctoral à l’université du Massachusetts, et de Hugo Toudic, directeur associé pour l’administration et la coordination de la recherche au centre de l’université de Chicago à Paris, ont été particulièrement intéressantes à cet effet.

Rendy Prastiko et Yuqin Wang, lauréats du prix de la meilleure présentation. © Sylvette Tourmente/CNRS

À la fin du forum, un prix de reconnaissance a été décerné au groupe qui a fait la présentation la plus claire et la plus complète au cours de l’événement : Yuqin Wang et Rendy Prastiko ont remporté le prix de la meilleure présentation générale pour leur travail sur le traitement des PFAS.

Les groupes suivants ont présenté leurs sujets de thèse :

  • Maria Douaihy (étudiante au CNRS- Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier) : Decoding the role of enhancer priming on transcriptional bursting. PIs : J. Reinitz, M. Lagha.
  • Sophia Faresse (étudiante au CNRS- Aix Marseille U): Restoring breast sensation after mastectomy using bionics. PIs : S. Lindau, R. Ackerley.
  • Hannah Farrell et Weldeyared Reda (étudiants à UChicago), et Alexandre Gat (étudiant au CNRS-Université Paul Sabatier Toulouse III) : Anatomical shapes: Transferring knowledge in computational anatomy to study early human evolution in Africa. PIs : Z. Alemseged, J. Braga.
  • Anna Blin (étudiante au CNRS- PSL): Hybrid MBE-CVD rare-earth doped oxide films for on-chip optical quantum technologies. PIs : T. Zhong, A. Tallaire.
  • Huibo Li et Maya Faour (étudiants à UChicago et au CNRS – Université de Paris): Multisensory Cognition in the Nose. PIs : L. Kay, C. Martin.
  • Yuqin Wang et Rendy Prastiko (étudiants à UChicago et au CNRS – Univ. Sorbonne Paris Nord): Water decontamination using a Plasma-in-liquid technique : application to PFAS treatment. PIs : J. Chen, X. Duten.

Partager cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn

Vous souhaitez vous abonner à la lettre d'information AdN ?

Articles similaires